Genèse 4:2 – Le cultivateur

Le texte:

… Caïn fut cultivateur (en hébreu: ‘abad’ ‘adamah’).   (Genèse 4:2)

Pour notre compréhension «cultivateur» à savoir, est utilisé en hébreu en deux mots :

Le premier mot:

  • Abad: un verbe est traduit comme travailler – ouvrier.

On peux traduire la forme du verbe utilisé comme:

  • travailler, travail, faire des travaux
  • travailler pour quelqu’un d’autre, servir quelqu’un d’autre par son travail
  • servir comme subjugué
  • servir (Dieu)
  • servir (dans le service Lévitique)

Certains textes.

(Laban) lui (Jacob) dit: «Parce que tu fais partie de ma parenté, devrais-tu me servir pour rien? Dis-moi quel sera ton salaire.»
(Genèse 29:15)

Dieu dit (à Moïse): «Je serai avec toi. Voici pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie: quand tu auras fait sortir le peuple d’Egypte, vous servirez Dieu sur cette montagne.»   (Exode 3:12)

Le second mot:

  • adamah: un substantif.

A traduire par:

  • sol, les terres, terrain donné
  • surface
  • toute terre habitée

Certains textes:

L’Eternel Dieu façonna l’homme avec la poussière de la terre. Il insuffla un souffle de vie dans ses narines et l’homme devint un être vivant.   (Genèse 2:7)

… écoute-les du haut du ciel, pardonne le péché de ton peuple, d’Israël, et ramène-les sur le territoire que tu leur as donné, à eux et à leurs ancêtres!   (2 Chronique 6:25)

Les deux mots sont également traduits plusieurs fois ensemble comme :

Celui qui cultive (adad) son terrain (adamah) est rassasié de pain, celui qui poursuit des réalités sans valeur est rassasié de pauvreté.   (Proverbe 28:19)

Conclusion :

Selon le mot hébreu utilisé, un cultivateur est compris comme quelqu’un qui :

  • travaille la terre – comme serviteur
  • travaille pour quelqu’un d’autre – sert quelqu’un  d’autre par son travaille
  • sert, et travaille – comme soumis à la terre et à Dieu.

 

Télécharger cette étude en PDF:
Genèse 4:2 – Le cultivateur.