La mort et la vie (courte analyse)

Cette courte étude vise à expliquer ce que cela signifie qu’Adam devint « une âme vivante ».
Nous en dirons plus sur le sujet de « la vie et de la mort » dans une étude distincte.

En général, il est dit de quelqu’un qu’il est mort, quand le corps cesse de fonctionner.
Dans la Bible il y a une autre conception de la vie et de la mort.

L’homme, comme âme, est éternel. Même quand  le corps est mort, l’homme vit en tant qu’âme et esprit, dans l’éternité. L’âme et l’esprit sont éternels, mais l’homme, en tant qu’une âme, ne peut pas s’exprimer, ni avoir de contacts dans ce monde, parce que le corps ne fonctionne plus.

Deux exemples de notre langage :

1. Quand nous montons dans un train, celui-ci va se mettre à rouler. Nous dirons que le train qui roule est « un train vivant » et qu’un train à l’arrêt est un « train mort » .
Le train est là, mais tant qu’il ne roule pas, il ne vient pas « à la vie »; les voyageurs n’arriveront pas à destination.

2. De la marchandise non vendue dans un magasin est appelée un « capital mort ».
On a dépensé de l’argent pour l’acheter, avec l’objectif de le vendre avec un bénéfice. Si la marchandise n’est pas vendue, le capital qui a été investi est bloqué.
Le capital existe, mais il n’est pas utilisable car il existe en tant que marchandise invendue.
C’est un capital qui n’arrive pas à l’objectif pour lequel il a été dépensé. C’est un « capital mort ».

Deux exemples de l’Ancien Testament pour comprendre la mort.

Dans les deux versets ci-dessous les mots hébreux qui traduisent « un mort » ou « un cadavre » sont  l’âme (nephesh) et le verbe mourir (muwth).

1. Dans la loi du Nazaréen (quelqu’un qui s’engage à se consacrer à Dieu pour un temps) nous trouvons  :

Pendant toute sa période de mise à part pour l’Eternel, il ne s’approchera pas d’une personne morte. Il ne se rendra pas impur à la mort de son père, de sa mère, de son frère ou de sa sœur, car il porte sur sa tête la consécration de son Dieu. Pendant toute sa période de mise à part, il sera consacré à l’Eternel.   (Nombre 6: 6-8)

Ce verset nous indique que, quand quelqu’un se consacre à Dieu en tant que Nazaréen, il se souille quand il s’approche d’une personne morte.
Le mort, le corps du mort, cela se dit en hébreu une âme morte.

2. Dans un autre verset de la Bible nous trouvons :

Toute personne qui touche un cadavre, celui d’un être humain mort, …   (Nombre 19:13)

Voici ce que dit l’hébreu :

Toute personne qui touche une âme morte, celui d’un être humain mort…

Un « mort », un « corps », ou « un homme qui est mort », est vu comme une « âme morte ».
L’âme est pourtant éternelle, mais ne peux plus faire acte de présence dans le monde visible car son corps ne fonctionne plus.
Dans le monde visible le corps du décédé est vu comme une âme morte.

Un exemple du Nouveau Testament pour les concepts de la vie et de la mort.

(Dans la parabole du fils prodigue Luc 15:11-32)
Un fils cadet exige l’héritage de son père, et part pour un pays lointain où il perd tout et revient à la maison sans le sou.
Son père le reçu à bras ouvert et ordonne de faire une fête.

… car mon fils que voici était mort et il est revenu à la vie, il était perdu et il est retrouvé.’ Et ils commencèrent à faire la fête.
(Luc 15:24)

Pour le père son jeune fils était « mort », parce qu’il ne savait pas où était son fils et il n’a plus eu aucun contact, aucune relation avec lui.
Son fils est redevenu « vivant » pour lui, quand il a pu le serrer dans ses bras et être en mesure de reconstruire une relation avec lui.

Création d’Adam, qui était « une âme vivante ».

Dieu a créé le corps d’un homme à partir de la poussière de la terre.
Quand Dieu a insufflé  la vie dans ce corps d’homme, il a insufflé à Adam un esprit et une âme. Adam est alors devenu un corps de chair et de sang, et son corps était l’instrument par lequel il pouvait communiquer dans le monde visible.

 

Télécharger cette étude en PDF:
La mort et la vie  (courte analyse).